fr.mpmn-digital.com
Nouvelles recettes

Bouillon de crevettes

Bouillon de crevettes



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Faites bon usage des têtes, de la queue et des carapaces de crevettes en préparant ce bouillon savoureux

Cette recette de bouillon de crevettes, gracieuseté de Lucy Buffett, vient de son livre de cuisine Gumbo Amour.

"Si vous avez la chance d'avoir des crevettes avec la tête, réjouissez-vous. C'est aussi comme ça que je refroidis un pot de gombo avant de le réfrigérer." - Lucy Buffett

Ingrédients

  • Têtes, queues et carapaces d'environ 5 livres de crevettes sauvages du Golfe décortiquées
  • 24 tasses d'eau
  • 2 citrons, tranchés en rondelles de 1/4 po
  • 2 feuilles de laurier
  • 3 oignons, hachés grossièrement
  • 6 branches de céleri, hachées grossièrement
  • 1 botte d'oignons verts, hachés grossièrement
  • Une poignée de persil frais avec les tiges, bien lavé
  • 1 cuillère à café de grains de poivre noir entiers
  • 1 gousse d'ail entière
  • vin blanc

Le risotto aux crevettes le plus croustillant qui ait jamais servi de crevettes

Il y a une différence entre le risotto aux crevettes et ce risotto aux crevettes. Je m'explique : celui-ci est meilleur. Laissez-moi vous expliquer plus loin : celui-ci utilise un simple bouillon de crevettes pour cuire le riz arborio (par opposition à l'eau ou au bouillon de poulet habituels), ce qui rend la situation encore plus crevette. Extra crevettes ressemble à une insulte qu'un tyran lancerait sur une cour de récréation d'école primaire, mais en réalité, c'est ce qui se passe quand il n'y a pas seulement des crevettes mélangées au risotto, mais la saveur des crevettes conférée à chaque grain tendre. Saveur de crevette concentrée, les gens.

Maintenant, le bouillon de crevettes peut sembler être un processus pénible, mais ce n'est pas si mal. Je l'ai fait ce week-end ! Cela prend du temps, comme tous les stocks, mais un effort minimal. Et une fois qu'il est terminé, mijoté sur la cuisinière, le reste du plat est un jeu d'enfant à assembler.

La première étape consiste à trouver des crevettes avec tête et carapace, qui constituent la base du stock. Il faut décapiter et peler les coquilles, mais ne les jetez pas comme d'habitude ! C'est la bonne chose. Se salir les mains et ne jamais regarder en arrière. Les têtes et les coquilles vont dans une grande casserole à feu moyen-vif avec de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles prennent une couleur rose foncé, presque rouge. Bonus: écrasez les têtes pour laisser sortir leur délicieux jus à l'intérieur (désolé).

(Remarque : lorsque j'ai préparé cela, mon épicerie n'avait pas de crevettes avec tête et carapace, j'ai donc choisi d'acheter des morceaux de crevettes supplémentaires et d'utiliser uniquement les queues encore attachées. Le risotto s'est toujours avéré assez crevette , mais prenez le sacré coquillage si vous pouvez l'aider.)

Une fois que les têtes et les coquilles sont cuites et que l'huile est chaude et parfumée, faites le reste du bouillon dans cette même poêle. Cela signifie 2 cuillères à soupe de pâte de tomate, cuite jusqu'à ce qu'elle commence à dorer et tasse de vin blanc, cuite jusqu'à ce que l'alcool s'évapore. Ajoutez ensuite les aromates et les épices, qui sont les suspects habituels - un oignon, une branche de céleri, une carotte, presque la totalité d'une tête d'ail, quelques brins de thym et quelques grains de poivre noir entiers - avec 8 tasses de l'eau. Portez à ébullition puis laissez mijoter pendant une heure environ. Cela donnera certainement à votre cuisine/appartement une odeur de festival de crevettes. Tu vas l'adorer! (Et peut-être brûler de l'encens plus tard.)

Pendant que le bouillon coule, hachez un autre oignon et quatre gousses d'ail (réservées de la tête qui est entrée dans le bouillon). Ensuite, faites autre chose, comme grignoter des restes de céleri, car j'espère que cela ne vous a pas pris une heure pour hacher un oignon et de l'ail, et parce que VOUS NE POUVEZ JAMAIS ACHETER UNE SEULE BIGUE DE CÉLERI.

Il existe en fait d'autres façons d'utiliser votre céleri en plus de grignoter.

Une fois le bouillon terminé, passez-le à travers un tamis à mailles fines et jetez les solides, laissant derrière vous un délicieux bouillon de crevettes parfumé. Il peut rester chaud à feu doux sur la cuisinière aussi longtemps que vous en avez besoin (ou préparez-le à l'avance et gardez-le couvert au réfrigérateur).

Commencez le risotto environ une demi-heure avant de vouloir manger. Tout d'abord, faites revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient translucides (vous ne voulez pas de couleur dessus). Ajoutez ensuite le riz en remuant également jusqu'à ce qu'il soit translucide. Un peu plus de vin vient ensuite et puis, enfin, ce super bouillon de crevettes. Ajoutez-le tasse par tasse au fur et à mesure qu'il pénètre dans le riz, sans jamais lâcher la cuillère. Une agitation constante est un bon moment pour pratiquer la respiration profonde tout en gonflant les muscles de vos bras. À la fin, environ 30 minutes plus tard, le risotto devrait être lâche, crémeux et croustillant, mais suffisamment épais pour que vous puissiez voir le fond de la casserole lorsque vous remuez. En cas de rupture de stock, utilisez un peu d'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne la bonne consistance. Incorporer les crevettes et les laisser cuire complètement, environ deux minutes.

Il y a deux mélanges qui viennent à la toute fin une fois le feu éteint, ce qui rend ce plat plus exagéré que même le bouillon de crevettes ne pourrait le faire seul. Il y a du beurre, oui, ainsi que du mascarpone épais qui rend le tout non seulement riche, mais crémeux et piquant à la fois. Un peu de zeste de citron illumine le tout et évite que le plat ne semble lourd.

Servir avec une cuillerée supplémentaire de mascarpone sur le dessus, de la ciboulette hachée et des quartiers de citron pour presser. Peut-être avoir un peu plus de céleri pour le dessert.


Le risotto aux crevettes le plus croustillant qui ait jamais servi de crevettes

Il y a une différence entre le risotto aux crevettes et ce risotto aux crevettes. Je m'explique : celui-ci est meilleur. Laissez-moi vous expliquer plus en détail : celui-ci utilise un simple bouillon de crevettes pour cuire le riz arborio (par opposition à l'eau ou au bouillon de poulet habituels), ce qui rend toute la situation encore plus crevette. Extra crevettes ressemble à une insulte qu'un tyran lancerait sur une cour de récréation d'école primaire, mais en réalité, c'est ce qui se passe quand il n'y a pas seulement des crevettes mélangées au risotto, mais la saveur des crevettes conférée à chaque grain tendre. Saveur de crevette concentrée, les gens.

Maintenant, le bouillon de crevettes peut sembler être un processus pénible, mais ce n'est pas si mal. Je l'ai fait ce week-end ! Cela prend du temps, comme tous les stocks, mais un effort minimal. Et une fois qu'il est terminé, mijoté sur la cuisinière, le reste du plat est un jeu d'enfant à assembler.

La première étape consiste à trouver des crevettes avec tête et carapace, qui constituent la base du stock. Il faut décapiter et peler les coquilles, mais ne les jetez pas comme d'habitude ! C'est le bon truc. Se salir les mains et ne jamais regarder en arrière. Les têtes et les coquilles vont dans une grande casserole à feu moyen-vif avec de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles prennent une couleur rose foncé, presque rouge. Bonus: écrasez les têtes pour laisser sortir leur délicieux jus à l'intérieur (désolé).

(Remarque : lorsque j'ai préparé cela, mon épicerie n'avait pas de crevettes avec tête et carapace, j'ai donc choisi d'acheter des morceaux de crevettes supplémentaires et d'utiliser uniquement les queues encore attachées. Le risotto s'est toujours avéré assez crevette , mais prenez le sacré coquillage si vous pouvez l'aider.)

Une fois que les têtes et les coquilles sont cuites et que l'huile est chaude et parfumée, faites le reste du bouillon dans cette même poêle. Cela signifie 2 cuillères à soupe de pâte de tomate, cuite jusqu'à ce qu'elle commence à dorer et tasse de vin blanc, cuite jusqu'à ce que l'alcool s'évapore. Ajoutez ensuite les aromates et les épices, qui sont les suspects habituels - un oignon, une branche de céleri, une carotte, presque la totalité d'une tête d'ail, quelques brins de thym et quelques grains de poivre noir entiers - avec 8 tasses de l'eau. Portez à ébullition puis laissez mijoter pendant environ une heure. Cela donnera certainement à votre cuisine/appartement une odeur de festival de crevettes. Tu vas l'adorer! (Et peut-être brûler de l'encens plus tard.)

Pendant que le bouillon coule, hachez un autre oignon et quatre gousses d'ail (réservées de la tête qui est entrée dans le bouillon). Ensuite, faites autre chose, comme grignoter des restes de céleri, car j'espère que cela ne vous a pas pris une heure pour hacher un oignon et de l'ail, et parce que VOUS NE POUVEZ JAMAIS ACHETER UNE SEULE BIGUE DE CÉLERI.

Il existe en fait d'autres façons d'utiliser votre céleri en plus de grignoter.

Une fois le bouillon terminé, passez-le à travers un tamis à mailles fines et jetez les solides, laissant derrière vous un délicieux bouillon de crevettes parfumé. Il peut rester chaud à feu doux sur la cuisinière aussi longtemps que vous en avez besoin (ou préparez-le à l'avance et gardez-le couvert au réfrigérateur).

Commencez le risotto environ une demi-heure avant de vouloir manger. Tout d'abord, faites revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient translucides (vous ne voulez pas de couleur dessus). Ajoutez ensuite le riz en remuant également jusqu'à ce qu'il soit translucide. Un peu plus de vin vient ensuite, puis, enfin, ce bouillon de crevettes. Ajoutez-le tasse par tasse au fur et à mesure qu'il pénètre dans le riz, sans jamais lâcher la cuillère. Une agitation constante est un bon moment pour pratiquer la respiration profonde tout en gonflant les muscles de vos bras. À la fin, environ 30 minutes plus tard, le risotto devrait être lâche, crémeux et croustillant, mais suffisamment épais pour que vous puissiez voir le fond de la casserole lorsque vous remuez. En cas de rupture de stock, utilisez un peu d'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne la bonne consistance. Incorporer les crevettes et les laisser cuire complètement, environ deux minutes.

Il y a deux mélanges qui viennent à la toute fin une fois le feu éteint, ce qui rend ce plat plus exagéré que même le bouillon de crevettes ne pourrait le faire seul. Il y a du beurre, oui, ainsi que du mascarpone épais qui rend le tout non seulement riche, mais crémeux et piquant à la fois. Un peu de zeste de citron illumine le tout et évite que le plat ne semble lourd.

Servir avec une cuillerée supplémentaire de mascarpone sur le dessus, de la ciboulette hachée et des quartiers de citron pour presser. Peut-être avoir un peu plus de céleri pour le dessert.


Le risotto aux crevettes le plus croustillant qui ait jamais servi de crevettes

Il y a une différence entre le risotto aux crevettes et ce risotto aux crevettes. Je m'explique : celui-ci est meilleur. Laissez-moi vous expliquer plus loin : celui-ci utilise un simple bouillon de crevettes pour cuire le riz arborio (par opposition à l'eau ou au bouillon de poulet habituels), ce qui rend la situation encore plus crevette. Extra crevettes ressemble à une insulte qu'un tyran lancerait sur une cour de récréation d'école primaire, mais en réalité, c'est ce qui se passe quand il n'y a pas seulement des crevettes mélangées au risotto, mais la saveur des crevettes conférée à chaque grain tendre. Saveur de crevette concentrée, les gens.

Maintenant, le bouillon de crevettes peut sembler être un processus pénible, mais ce n'est pas si mal. Je l'ai fait ce week-end ! Cela prend du temps, comme tous les stocks, mais un effort minimal. Et une fois qu'il est terminé, mijoté sur la cuisinière, le reste du plat est un jeu d'enfant à assembler.

La première étape consiste à trouver des crevettes avec tête et carapace, qui constituent la base du stock. Il faut décapiter et peler les coquilles, mais ne les jetez pas comme d'habitude ! C'est le bon truc. Se salir les mains et ne jamais regarder en arrière. Les têtes et les coquilles vont dans une grande casserole à feu moyen-vif avec de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles prennent une couleur rose foncé, presque rouge. Bonus: écrasez les têtes pour laisser sortir leur délicieux jus à l'intérieur (désolé).

(Remarque : lorsque j'ai préparé cela, mon épicerie n'avait pas de crevettes avec tête et carapace, j'ai donc choisi d'acheter des morceaux de crevettes supplémentaires et d'utiliser uniquement les queues encore attachées. Le risotto s'est toujours avéré assez crevette , mais prenez le sacré coquillage si vous pouvez l'aider.)

Une fois que les têtes et les coquilles sont cuites et que l'huile est chaude et parfumée, faites le reste du bouillon dans cette même poêle. Cela signifie 2 cuillères à soupe de pâte de tomate, cuite jusqu'à ce qu'elle commence à dorer et ⅓ tasse de vin blanc, cuite jusqu'à ce que l'alcool s'évapore. Ajoutez ensuite les aromates et les épices, qui sont les suspects habituels - un oignon, une branche de céleri, une carotte, presque la totalité d'une tête d'ail, quelques brins de thym et quelques grains de poivre noir entiers - avec 8 tasses de l'eau. Portez à ébullition puis laissez mijoter pendant une heure environ. Cela donnera certainement à votre cuisine/appartement une odeur de festival de crevettes. Tu vas l'adorer! (Et peut-être brûler de l'encens plus tard.)

Pendant que le bouillon coule, hachez un autre oignon et quatre gousses d'ail (réservées de la tête qui est entrée dans le bouillon). Ensuite, faites autre chose, comme grignoter des restes de céleri, car j'espère que cela ne vous a pas pris une heure pour hacher un oignon et de l'ail, et parce que VOUS NE POUVEZ JAMAIS ACHETER UNE SEULE BIGUE DE CÉLERI.

Il existe en fait d'autres façons d'utiliser votre céleri en plus de grignoter.

Une fois le bouillon terminé, passez-le à travers un tamis à mailles fines et jetez les solides, laissant derrière vous un délicieux bouillon de crevettes parfumé. Il peut rester chaud à feu doux sur la cuisinière aussi longtemps que vous en avez besoin (ou préparez-le à l'avance et gardez-le couvert au réfrigérateur).

Commencez le risotto environ une demi-heure avant de vouloir manger. Tout d'abord, faites revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient translucides (vous ne voulez pas de couleur dessus). Ajoutez ensuite le riz en remuant également jusqu'à ce qu'il soit translucide. Un peu plus de vin vient ensuite, puis, enfin, ce bouillon de crevettes. Ajoutez-le tasse par tasse au fur et à mesure qu'il pénètre dans le riz, sans jamais lâcher la cuillère. Une agitation constante est un bon moment pour pratiquer la respiration profonde tout en gonflant les muscles de vos bras. À la fin, environ 30 minutes plus tard, le risotto devrait être lâche, crémeux et croustillant, mais suffisamment épais pour que vous puissiez voir le fond de la casserole lorsque vous remuez. En cas de rupture de stock, utilisez un peu d'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne la bonne consistance. Incorporer les crevettes et les laisser cuire complètement, environ deux minutes.

Il y a deux mélanges qui viennent à la toute fin une fois le feu éteint, ce qui rend ce plat plus exagéré que même le bouillon de crevettes ne pourrait le faire seul. Il y a du beurre, oui, ainsi que du mascarpone épais qui rend le tout non seulement riche, mais crémeux et piquant à la fois. Un peu de zeste de citron illumine le tout et évite que le plat ne semble lourd.

Servir avec une cuillerée supplémentaire de mascarpone sur le dessus, de la ciboulette hachée et des quartiers de citron pour presser. Peut-être avoir un peu plus de céleri pour le dessert.


Le risotto aux crevettes le plus croustillant qui ait jamais servi de crevettes

Il y a une différence entre le risotto aux crevettes et ce risotto aux crevettes. Je m'explique : celui-ci est meilleur. Laissez-moi vous expliquer plus loin : celui-ci utilise un simple bouillon de crevettes pour cuire le riz arborio (par opposition à l'eau ou au bouillon de poulet habituels), ce qui rend la situation encore plus crevette. Extra crevettes ressemble à une insulte qu'un tyran lancerait sur une cour de récréation d'école primaire, mais en réalité, c'est ce qui se passe quand il n'y a pas seulement des crevettes mélangées au risotto, mais la saveur des crevettes conférée à chaque grain tendre. Saveur de crevette concentrée, les gens.

Maintenant, le bouillon de crevettes peut sembler être un processus pénible, mais ce n'est pas si mal. Je l'ai fait ce week-end ! Cela prend du temps, comme tous les stocks, mais un effort minimal. Et une fois qu'il est terminé, mijoté sur la cuisinière, le reste du plat est un jeu d'enfant à assembler.

La première étape consiste à trouver des crevettes avec tête et carapace, qui constituent la base du stock. Il faut décapiter et peler les coquilles, mais ne les jetez pas comme d'habitude ! C'est la bonne chose. Se salir les mains et ne jamais regarder en arrière. Les têtes et les coquilles vont dans une grande casserole à feu moyen-vif avec de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles prennent une couleur rose foncé, presque rouge. Bonus: écrasez les têtes pour laisser sortir leur délicieux jus à l'intérieur (désolé).

(Remarque : lorsque j'ai préparé cela, mon épicerie n'avait pas de crevettes avec tête et carapace, j'ai donc choisi d'acheter des morceaux de crevettes supplémentaires et d'utiliser uniquement les queues encore attachées. Le risotto s'est toujours avéré assez crevette , mais prenez le sacré coquillage si vous pouvez l'aider.)

Une fois que les têtes et les coquilles sont cuites et que l'huile est chaude et parfumée, faites le reste du bouillon dans cette même poêle. Cela signifie 2 cuillères à soupe de pâte de tomate, cuite jusqu'à ce qu'elle commence à dorer et ⅓ tasse de vin blanc, cuite jusqu'à ce que l'alcool s'évapore. Ajoutez ensuite les aromates et les épices, qui sont les suspects habituels - un oignon, une branche de céleri, une carotte, presque la totalité d'une tête d'ail, quelques brins de thym et quelques grains de poivre noir entiers - avec 8 tasses de l'eau. Portez à ébullition puis laissez mijoter pendant une heure environ. Cela donnera certainement à votre cuisine/appartement une odeur de festival de crevettes. Tu vas l'adorer! (Et peut-être brûler de l'encens plus tard.)

Pendant que le bouillon coule, hachez un autre oignon et quatre gousses d'ail (réservées de la tête qui est entrée dans le bouillon). Ensuite, faites autre chose, comme grignoter des restes de céleri, car j'espère que cela ne vous a pas pris une heure pour hacher un oignon et de l'ail, et parce que VOUS NE POUVEZ JAMAIS ACHETER UNE SEULE BIGUE DE CÉLERI.

Il existe en fait d'autres façons d'utiliser votre céleri en plus de grignoter.

Une fois le bouillon terminé, passez-le à travers un tamis à mailles fines et jetez les solides, laissant derrière vous un délicieux bouillon de crevettes parfumé. Il peut rester chaud à feu doux sur la cuisinière aussi longtemps que vous en avez besoin (ou préparez-le à l'avance et gardez-le couvert au réfrigérateur).

Commencez le risotto environ une demi-heure avant de vouloir manger. Tout d'abord, faites revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient translucides (vous ne voulez pas de couleur dessus). Ajoutez ensuite le riz en remuant également jusqu'à ce qu'il soit translucide. Un peu plus de vin vient ensuite, puis, enfin, ce bouillon de crevettes. Ajoutez-le tasse par tasse au fur et à mesure qu'il pénètre dans le riz, sans jamais lâcher la cuillère. Une agitation constante est un bon moment pour pratiquer la respiration profonde tout en gonflant les muscles de vos bras. À la fin, environ 30 minutes plus tard, le risotto devrait être lâche, crémeux et croustillant, mais suffisamment épais pour que vous puissiez voir le fond de la casserole lorsque vous remuez. En cas de rupture de stock, utilisez un peu d'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne la bonne consistance. Incorporer les crevettes et les laisser cuire complètement, environ deux minutes.

Il y a deux mélanges qui viennent à la toute fin une fois le feu éteint, ce qui rend ce plat plus exagéré que même le bouillon de crevettes ne pourrait le faire seul. Il y a du beurre, oui, ainsi que du mascarpone épais qui rend le tout non seulement riche, mais crémeux et piquant à la fois. Un peu de zeste de citron illumine le tout et évite que le plat ne semble lourd.

Servir avec une cuillerée supplémentaire de mascarpone sur le dessus, de la ciboulette hachée et des quartiers de citron pour presser. Peut-être avoir un peu plus de céleri pour le dessert.


Le risotto aux crevettes le plus croustillant qui ait jamais servi de crevettes

Il y a une différence entre le risotto aux crevettes et ce risotto aux crevettes. Je m'explique : celui-ci est meilleur. Laissez-moi vous expliquer plus loin : celui-ci utilise un simple bouillon de crevettes pour cuire le riz arborio (par opposition à l'eau ou au bouillon de poulet habituels), ce qui rend la situation encore plus crevette. Extra crevettes ressemble à une insulte qu'un tyran lancerait sur une cour de récréation d'école primaire, mais en réalité, c'est ce qui se passe quand il n'y a pas seulement des crevettes mélangées au risotto, mais la saveur des crevettes conférée à chaque grain tendre. Saveur de crevette concentrée, les gens.

Maintenant, le bouillon de crevettes peut sembler être un processus pénible, mais ce n'est pas si mal. Je l'ai fait ce week-end ! Cela prend du temps, comme tous les stocks, mais un effort minimal. Et une fois qu'il est terminé, mijoté sur la cuisinière, le reste du plat est un jeu d'enfant à assembler.

La première étape consiste à trouver des crevettes avec tête et carapace, qui constituent la base du stock. Il faut décapiter et peler les coquilles, mais ne les jetez pas comme d'habitude ! C'est le bon truc. Se salir les mains et ne jamais regarder en arrière. Les têtes et les coquilles vont dans une grande casserole à feu moyen-vif avec de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles prennent une couleur rose foncé, presque rouge. Bonus: écrasez les têtes pour laisser sortir leur délicieux jus à l'intérieur (désolé).

(Remarque : lorsque j'ai préparé cela, mon épicerie n'avait pas de crevettes avec tête et carapace, j'ai donc choisi d'acheter des morceaux de crevettes supplémentaires et d'utiliser uniquement les queues encore attachées. Le risotto s'est toujours avéré assez crevette , mais prenez le sacré coquillage si vous pouvez l'aider.)

Une fois que les têtes et les coquilles sont cuites et que l'huile est chaude et parfumée, faites le reste du bouillon dans cette même poêle. Cela signifie 2 cuillères à soupe de pâte de tomate, cuite jusqu'à ce qu'elle commence à dorer et tasse de vin blanc, cuite jusqu'à ce que l'alcool s'évapore. Ajoutez ensuite les aromates et les épices, qui sont les suspects habituels - un oignon, une branche de céleri, une carotte, presque la totalité d'une tête d'ail, quelques brins de thym et quelques grains de poivre noir entiers - avec 8 tasses de l'eau. Portez à ébullition puis laissez mijoter pendant environ une heure. Cela donnera certainement à votre cuisine/appartement une odeur de festival de crevettes. Tu vas l'adorer! (Et peut-être brûler de l'encens plus tard.)

Pendant que le bouillon coule, hachez un autre oignon et quatre gousses d'ail (réservées de la tête qui est entrée dans le bouillon). Ensuite, faites autre chose, comme grignoter des restes de céleri, car j'espère que cela ne vous a pas pris une heure pour hacher un oignon et de l'ail, et parce que VOUS NE POUVEZ JAMAIS ACHETER UNE SEULE BIGUE DE CÉLERI.

Il existe en fait d'autres façons d'utiliser votre céleri en plus de grignoter.

Une fois le bouillon terminé, passez-le à travers un tamis à mailles fines et jetez les solides, laissant derrière vous un délicieux bouillon de crevettes parfumé. Il peut rester chaud à feu doux sur la cuisinière aussi longtemps que vous en avez besoin (ou préparez-le à l'avance et gardez-le couvert au réfrigérateur).

Commencez le risotto environ une demi-heure avant de vouloir manger. Tout d'abord, faites revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient translucides (vous ne voulez pas de couleur dessus). Ajoutez ensuite le riz en remuant également jusqu'à ce qu'il soit translucide. Un peu plus de vin vient ensuite et puis, enfin, ce super bouillon de crevettes. Ajoutez-le tasse par tasse au fur et à mesure qu'il pénètre dans le riz, sans jamais lâcher la cuillère. Une agitation constante est un bon moment pour pratiquer la respiration profonde tout en gonflant les muscles de vos bras. À la fin, environ 30 minutes plus tard, le risotto devrait être lâche, crémeux et croustillant, mais suffisamment épais pour que vous puissiez voir le fond de la casserole lorsque vous remuez. En cas de rupture de stock, utilisez un peu d'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne la bonne consistance. Incorporer les crevettes et les laisser cuire complètement, environ deux minutes.

Il y a deux mélanges qui viennent à la toute fin une fois le feu éteint, ce qui rend ce plat plus exagéré que même le bouillon de crevettes ne pourrait le faire seul. Il y a du beurre, oui, ainsi que du mascarpone épais qui rend le tout non seulement riche, mais crémeux et piquant à la fois. Un peu de zeste de citron illumine le tout et évite que le plat ne semble lourd.

Servir avec une cuillerée supplémentaire de mascarpone sur le dessus, de la ciboulette hachée et des quartiers de citron pour presser. Peut-être avoir un peu plus de céleri pour le dessert.


Le risotto aux crevettes le plus croustillant qui ait jamais servi de crevettes

Il y a une différence entre le risotto aux crevettes et ce risotto aux crevettes. Je m'explique : celui-ci est meilleur. Laissez-moi vous expliquer plus loin : celui-ci utilise un simple bouillon de crevettes pour cuire le riz arborio (par opposition à l'eau ou au bouillon de poulet habituels), ce qui rend la situation encore plus crevette. Extra crevettes ressemble à une insulte qu'un tyran lancerait sur une cour de récréation d'école primaire, mais en réalité, c'est ce qui se passe quand il n'y a pas seulement des crevettes mélangées au risotto, mais la saveur des crevettes conférée à chaque grain tendre. Saveur de crevette concentrée, les gens.

Maintenant, le bouillon de crevettes peut sembler être un processus pénible, mais ce n'est pas si mal. Je l'ai fait ce week-end ! Cela prend du temps, comme tous les stocks, mais un effort minimal. Et une fois qu'il est terminé, mijoté sur la cuisinière, le reste du plat est un jeu d'enfant à assembler.

La première étape consiste à trouver des crevettes avec tête et carapace, qui constituent la base du stock. Il faut décapiter et peler les coquilles, mais ne les jetez pas comme d'habitude ! C'est la bonne chose. Se salir les mains et ne jamais regarder en arrière. Les têtes et les coquilles vont dans une grande casserole à feu moyen-vif avec de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles prennent une couleur rose foncé, presque rouge. Bonus: écrasez les têtes pour laisser sortir leur délicieux jus à l'intérieur (désolé).

(Remarque : lorsque j'ai préparé cela, mon épicerie n'avait pas de crevettes avec tête et carapace, j'ai donc choisi d'acheter des morceaux de crevettes supplémentaires et d'utiliser uniquement les queues encore attachées. Le risotto s'est toujours avéré assez crevette , mais prenez le sacré coquillage si vous pouvez l'aider.)

Une fois que les têtes et les coquilles sont cuites et que l'huile est chaude et parfumée, faites le reste du bouillon dans cette même poêle. Cela signifie 2 cuillères à soupe de pâte de tomate, cuite jusqu'à ce qu'elle commence à dorer et tasse de vin blanc, cuite jusqu'à ce que l'alcool s'évapore. Ajoutez ensuite les aromates et les épices, qui sont les suspects habituels - un oignon, une branche de céleri, une carotte, presque la totalité d'une tête d'ail, quelques brins de thym et quelques grains de poivre noir entiers - avec 8 tasses de l'eau. Portez à ébullition puis laissez mijoter pendant une heure environ. Cela donnera certainement à votre cuisine/appartement une odeur de festival de crevettes. Tu vas l'adorer! (Et peut-être brûler de l'encens plus tard.)

Pendant que le bouillon coule, hachez un autre oignon et quatre gousses d'ail (réservées de la tête qui est entrée dans le bouillon). Ensuite, faites autre chose, comme grignoter des restes de céleri, car j'espère que cela ne vous a pas pris une heure pour hacher un oignon et de l'ail, et parce que VOUS NE POUVEZ JAMAIS ACHETER UNE SEULE BIGUE DE CÉLERI.

Il existe en fait d'autres façons d'utiliser votre céleri en plus de grignoter.

Une fois le bouillon terminé, passez-le à travers un tamis à mailles fines et jetez les solides, laissant derrière vous un délicieux bouillon de crevettes parfumé. Il peut rester chaud à feu doux sur la cuisinière aussi longtemps que vous en avez besoin (ou préparez-le à l'avance et gardez-le couvert au réfrigérateur).

Commencez le risotto environ une demi-heure avant de vouloir manger. Tout d'abord, faites revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient translucides (vous ne voulez pas de couleur dessus). Ajoutez ensuite le riz en remuant également jusqu'à ce qu'il soit translucide. Un peu plus de vin vient ensuite, puis, enfin, ce bouillon de crevettes. Ajoutez-le tasse par tasse au fur et à mesure qu'il pénètre dans le riz, sans jamais lâcher la cuillère. Une agitation constante est un bon moment pour pratiquer la respiration profonde tout en gonflant les muscles de vos bras. À la fin, environ 30 minutes plus tard, le risotto devrait être lâche, crémeux et croustillant, mais suffisamment épais pour que vous puissiez voir le fond de la casserole lorsque vous remuez. En cas de rupture de stock, utilisez un peu d'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne la bonne consistance. Incorporer les crevettes et les laisser cuire complètement, environ deux minutes.

Il y a deux mélanges qui viennent à la toute fin une fois le feu éteint, ce qui rend ce plat plus exagéré que même le bouillon de crevettes ne pourrait le faire seul. Il y a du beurre, oui, ainsi que du mascarpone épais qui rend le tout non seulement riche, mais crémeux et piquant à la fois. Un peu de zeste de citron illumine le tout et évite que le plat ne semble lourd.

Servir avec une cuillerée supplémentaire de mascarpone sur le dessus, de la ciboulette hachée et des quartiers de citron pour presser. Peut-être avoir un peu plus de céleri pour le dessert.


Le risotto aux crevettes le plus croustillant qui ait jamais servi de crevettes

Il y a une différence entre le risotto aux crevettes et ce risotto aux crevettes. Je m'explique : celui-ci est meilleur. Laissez-moi vous expliquer plus loin : celui-ci utilise un simple bouillon de crevettes pour cuire le riz arborio (par opposition à l'eau ou au bouillon de poulet habituels), ce qui rend la situation encore plus crevette. Extra crevettes ressemble à une insulte qu'un tyran lancerait sur une cour de récréation d'école primaire, mais en réalité, c'est ce qui se passe quand il n'y a pas seulement des crevettes mélangées au risotto, mais la saveur des crevettes conférée à chaque grain tendre. Saveur de crevette concentrée, les gens.

Maintenant, le bouillon de crevettes peut sembler être un processus pénible, mais ce n'est pas si mal. Je l'ai fait ce week-end ! Cela prend du temps, comme tous les stocks, mais un effort minimal. Et une fois qu'il est terminé, mijoté sur la cuisinière, le reste du plat est un jeu d'enfant à assembler.

La première étape consiste à trouver des crevettes avec tête et carapace, qui constituent la base du stock. Il faut décapiter et peler les coquilles, mais ne les jetez pas comme d'habitude ! C'est le bon truc. Se salir les mains et ne jamais regarder en arrière. Les têtes et les coquilles vont dans une grande casserole à feu moyen-vif avec de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles prennent une couleur rose foncé, presque rouge. Bonus: écrasez les têtes pour laisser sortir leur délicieux jus à l'intérieur (désolé).

(Remarque : lorsque j'ai préparé cela, mon épicerie n'avait pas de crevettes avec tête et carapace, j'ai donc choisi d'acheter des morceaux de crevettes supplémentaires et d'utiliser uniquement les queues encore attachées. Le risotto s'est toujours avéré assez crevette , mais prenez le sacré coquillage si vous pouvez l'aider.)

Une fois que les têtes et les coquilles sont cuites et que l'huile est chaude et parfumée, faites le reste du bouillon dans cette même poêle. Cela signifie 2 cuillères à soupe de pâte de tomate, cuite jusqu'à ce qu'elle commence à dorer et tasse de vin blanc, cuite jusqu'à ce que l'alcool s'évapore. Ajoutez ensuite les aromates et les épices, qui sont les suspects habituels - un oignon, une branche de céleri, une carotte, presque la totalité d'une tête d'ail, quelques brins de thym et quelques grains de poivre noir entiers - avec 8 tasses de l'eau. Portez à ébullition puis laissez mijoter pendant environ une heure. Cela donnera certainement à votre cuisine/appartement une odeur de festival de crevettes. Tu vas l'adorer! (Et peut-être brûler de l'encens plus tard.)

Pendant que le bouillon coule, hachez un autre oignon et quatre gousses d'ail (réservées de la tête qui est entrée dans le bouillon). Ensuite, faites autre chose, comme grignoter des restes de céleri, car j'espère que cela ne vous a pas pris une heure pour hacher un oignon et de l'ail, et parce que VOUS NE POUVEZ JAMAIS ACHETER UNE SEULE BIGUE DE CÉLERI.

Il existe en fait d'autres façons d'utiliser votre céleri en plus de grignoter.

Une fois le bouillon terminé, passez-le à travers un tamis à mailles fines et jetez les solides, laissant derrière vous un délicieux bouillon de crevettes parfumé. Il peut rester chaud à feu doux sur la cuisinière aussi longtemps que vous en avez besoin (ou préparez-le à l'avance et gardez-le couvert au réfrigérateur).

Commencez le risotto environ une demi-heure avant de vouloir manger. Tout d'abord, faites revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient translucides (vous ne voulez pas de couleur dessus). Ajoutez ensuite le riz en remuant également jusqu'à ce qu'il soit translucide. Un peu plus de vin vient ensuite et puis, enfin, ce super bouillon de crevettes. Ajoutez-le tasse par tasse au fur et à mesure qu'il pénètre dans le riz, sans jamais lâcher la cuillère. Une agitation constante est un bon moment pour pratiquer la respiration profonde tout en gonflant les muscles de vos bras. À la fin, environ 30 minutes plus tard, le risotto devrait être lâche, crémeux et croustillant, mais suffisamment épais pour que vous puissiez voir le fond de la casserole lorsque vous remuez. En cas de rupture de stock, utilisez un peu d'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne la bonne consistance. Incorporer les crevettes et les laisser cuire complètement, environ deux minutes.

Il y a deux mélanges qui viennent à la toute fin une fois le feu éteint, ce qui rend ce plat plus exagéré que même le bouillon de crevettes ne pourrait le faire seul. Il y a du beurre, oui, ainsi que du mascarpone épais qui rend le tout non seulement riche, mais crémeux et piquant à la fois sacrément. Un peu de zeste de citron illumine le tout et évite que le plat ne semble lourd.

Servir avec une cuillerée supplémentaire de mascarpone sur le dessus, de la ciboulette hachée et des quartiers de citron pour presser. Peut-être avoir un peu plus de céleri pour le dessert.


Le risotto aux crevettes le plus croustillant qui ait jamais servi de crevettes

Il y a une différence entre le risotto aux crevettes et ce risotto aux crevettes. Let me explain: This one is better. Let me explain further: This one uses a simple shrimp stock to cook the arborio rice (as opposed to the usual water or chicken broth), which makes the whole situation extra shrimpy. Extra shrimpy sounds like an insult a bully would throw on an elementary school playground, but in reality it’s what happens when there’s not only shrimp mixed into risotto, but the flavor of shrimp imparted into every tender grain. Concentrated shrimp flavor, people.

Now, shrimp stock may seem like a pain-in-the-butt process, but it’s not so bad. I did it this weekend! It takes time, as all stock does, but minimal effort. And once it’s finished, simmering away on the stovetop, the rest of the dish is a cinch to put together.

The first step is finding head-and-shell-on shrimp, which is the base of the stock. You have to take the heads off and peel the shells off—but don’t throw them away like usual! That’s the good stuff. Get your hands a little dirty and never look back. The heads and shells go into a large saucepan over medium-high heat with olive oil until they turn a deep pink, almost-red color. Bonus: squish the heads down to let out their delectable inside juices (sorry).

(Sidenote: When I made this, my grocery store didn’t have any head-and-shell-on shrimp, so I opted to buy extra pieces of shrimp and use only the still-attached tails. The risotto still turned out quite shrimpy, but get the whole darn shellfish if you can help it.)

Once the heads and shells are cooked and the oil is warm and fragrant, build the rest of the stock in that same pan. This means 2 tablespoons tomato paste, cooked until starting to brown and ⅓ cup white wine, cooked until the alcohol evaporates. Then add in aromatics and spices, which are the usual suspects—an onion, one stalk of celery, a carrot, almost the entirety of a head of garlic, a few springs of thyme, and some whole black peppercorns—along with 8 cups of water. Bring that to a boil and then down to a simmer for an hour or so. It will definitely make your kitchen/apartment smell like a shrimp festival. You’ll love it! (And maybe burn some incense later.)

While the stock is going, chop up another onion and four cloves of garlic (reserved from that head that went into the stock). Then do something else, like snack on leftover celery, because hopefully it didn’t take you an hour to chop an onion and some garlic, and because YOU CAN NEVER BUY JUST ONE STALK OF CELERY.

There are actually other ways to use up your celery besides snacking.

Once the stock is finished, strain it through a fine mesh sieve and discard the solids, leaving behind fragrant, delicious shrimp stock. It can stay warm over low heat on the stove for however long you need (or make it ahead and keep it covered in the fridge).

Start the risotto about a half an hour before you want to eat. First, sauté onion and garlic until translucent (you don’t want any color on there). Then add in the rice, stirring that around, too, until translucent. Some more wine comes next and then, finally, that super shrimpy stock. Add it in cup by cup as it absorbs into the rice, never letting go of the spoon. Constant stirring is a good time to practice deep breathing while also bulking up your arm muscles. By the end, 30-minutes-or-so later, the risotto should be loose, creamy, and saucy, but thick enough that you can see bottom of pot when stirring. If you run out of stock, use a bit of water until it reaches the right consistency. Stir in the shrimp and allow them to cook through fully, about two minutes.

There are two mix-ins that come at the very end once the heat is off, taking this dish more over-the-top than even the shrimp stock could on its own. There is some butter, yes, as well as thick mascarpone that makes the whole thing not only rich, but creamy and tangy at the same damn time. Some lemon zest brightens the whole thing up and keeps the dish from feeling heavy.

Serve with an extra dollop of mascarpone on top, some chopped chives, and lemon wedges for squeezing over. Maybe have some more celery for dessert.


The Shrimpiest Shrimp Risotto That Ever Shrimped

There is a difference between shrimp risotto and ce shrimp risotto. Let me explain: This one is better. Let me explain further: This one uses a simple shrimp stock to cook the arborio rice (as opposed to the usual water or chicken broth), which makes the whole situation extra shrimpy. Extra shrimpy sounds like an insult a bully would throw on an elementary school playground, but in reality it’s what happens when there’s not only shrimp mixed into risotto, but the flavor of shrimp imparted into every tender grain. Concentrated shrimp flavor, people.

Now, shrimp stock may seem like a pain-in-the-butt process, but it’s not so bad. I did it this weekend! It takes time, as all stock does, but minimal effort. And once it’s finished, simmering away on the stovetop, the rest of the dish is a cinch to put together.

The first step is finding head-and-shell-on shrimp, which is the base of the stock. You have to take the heads off and peel the shells off—but don’t throw them away like usual! That’s the good stuff. Get your hands a little dirty and never look back. The heads and shells go into a large saucepan over medium-high heat with olive oil until they turn a deep pink, almost-red color. Bonus: squish the heads down to let out their delectable inside juices (sorry).

(Sidenote: When I made this, my grocery store didn’t have any head-and-shell-on shrimp, so I opted to buy extra pieces of shrimp and use only the still-attached tails. The risotto still turned out quite shrimpy, but get the whole darn shellfish if you can help it.)

Once the heads and shells are cooked and the oil is warm and fragrant, build the rest of the stock in that same pan. This means 2 tablespoons tomato paste, cooked until starting to brown and ⅓ cup white wine, cooked until the alcohol evaporates. Then add in aromatics and spices, which are the usual suspects—an onion, one stalk of celery, a carrot, almost the entirety of a head of garlic, a few springs of thyme, and some whole black peppercorns—along with 8 cups of water. Bring that to a boil and then down to a simmer for an hour or so. It will definitely make your kitchen/apartment smell like a shrimp festival. You’ll love it! (And maybe burn some incense later.)

While the stock is going, chop up another onion and four cloves of garlic (reserved from that head that went into the stock). Then do something else, like snack on leftover celery, because hopefully it didn’t take you an hour to chop an onion and some garlic, and because YOU CAN NEVER BUY JUST ONE STALK OF CELERY.

There are actually other ways to use up your celery besides snacking.

Once the stock is finished, strain it through a fine mesh sieve and discard the solids, leaving behind fragrant, delicious shrimp stock. It can stay warm over low heat on the stove for however long you need (or make it ahead and keep it covered in the fridge).

Start the risotto about a half an hour before you want to eat. First, sauté onion and garlic until translucent (you don’t want any color on there). Then add in the rice, stirring that around, too, until translucent. Some more wine comes next and then, finally, that super shrimpy stock. Add it in cup by cup as it absorbs into the rice, never letting go of the spoon. Constant stirring is a good time to practice deep breathing while also bulking up your arm muscles. By the end, 30-minutes-or-so later, the risotto should be loose, creamy, and saucy, but thick enough that you can see bottom of pot when stirring. If you run out of stock, use a bit of water until it reaches the right consistency. Stir in the shrimp and allow them to cook through fully, about two minutes.

There are two mix-ins that come at the very end once the heat is off, taking this dish more over-the-top than even the shrimp stock could on its own. There is some butter, yes, as well as thick mascarpone that makes the whole thing not only rich, but creamy and tangy at the same damn time. Some lemon zest brightens the whole thing up and keeps the dish from feeling heavy.

Serve with an extra dollop of mascarpone on top, some chopped chives, and lemon wedges for squeezing over. Maybe have some more celery for dessert.


The Shrimpiest Shrimp Risotto That Ever Shrimped

There is a difference between shrimp risotto and ce shrimp risotto. Let me explain: This one is better. Let me explain further: This one uses a simple shrimp stock to cook the arborio rice (as opposed to the usual water or chicken broth), which makes the whole situation extra shrimpy. Extra shrimpy sounds like an insult a bully would throw on an elementary school playground, but in reality it’s what happens when there’s not only shrimp mixed into risotto, but the flavor of shrimp imparted into every tender grain. Concentrated shrimp flavor, people.

Now, shrimp stock may seem like a pain-in-the-butt process, but it’s not so bad. I did it this weekend! It takes time, as all stock does, but minimal effort. And once it’s finished, simmering away on the stovetop, the rest of the dish is a cinch to put together.

The first step is finding head-and-shell-on shrimp, which is the base of the stock. You have to take the heads off and peel the shells off—but don’t throw them away like usual! That’s the good stuff. Get your hands a little dirty and never look back. The heads and shells go into a large saucepan over medium-high heat with olive oil until they turn a deep pink, almost-red color. Bonus: squish the heads down to let out their delectable inside juices (sorry).

(Sidenote: When I made this, my grocery store didn’t have any head-and-shell-on shrimp, so I opted to buy extra pieces of shrimp and use only the still-attached tails. The risotto still turned out quite shrimpy, but get the whole darn shellfish if you can help it.)

Once the heads and shells are cooked and the oil is warm and fragrant, build the rest of the stock in that same pan. This means 2 tablespoons tomato paste, cooked until starting to brown and ⅓ cup white wine, cooked until the alcohol evaporates. Then add in aromatics and spices, which are the usual suspects—an onion, one stalk of celery, a carrot, almost the entirety of a head of garlic, a few springs of thyme, and some whole black peppercorns—along with 8 cups of water. Bring that to a boil and then down to a simmer for an hour or so. It will definitely make your kitchen/apartment smell like a shrimp festival. You’ll love it! (And maybe burn some incense later.)

While the stock is going, chop up another onion and four cloves of garlic (reserved from that head that went into the stock). Then do something else, like snack on leftover celery, because hopefully it didn’t take you an hour to chop an onion and some garlic, and because YOU CAN NEVER BUY JUST ONE STALK OF CELERY.

There are actually other ways to use up your celery besides snacking.

Once the stock is finished, strain it through a fine mesh sieve and discard the solids, leaving behind fragrant, delicious shrimp stock. It can stay warm over low heat on the stove for however long you need (or make it ahead and keep it covered in the fridge).

Start the risotto about a half an hour before you want to eat. First, sauté onion and garlic until translucent (you don’t want any color on there). Then add in the rice, stirring that around, too, until translucent. Some more wine comes next and then, finally, that super shrimpy stock. Add it in cup by cup as it absorbs into the rice, never letting go of the spoon. Constant stirring is a good time to practice deep breathing while also bulking up your arm muscles. By the end, 30-minutes-or-so later, the risotto should be loose, creamy, and saucy, but thick enough that you can see bottom of pot when stirring. If you run out of stock, use a bit of water until it reaches the right consistency. Stir in the shrimp and allow them to cook through fully, about two minutes.

There are two mix-ins that come at the very end once the heat is off, taking this dish more over-the-top than even the shrimp stock could on its own. There is some butter, yes, as well as thick mascarpone that makes the whole thing not only rich, but creamy and tangy at the same damn time. Some lemon zest brightens the whole thing up and keeps the dish from feeling heavy.

Serve with an extra dollop of mascarpone on top, some chopped chives, and lemon wedges for squeezing over. Maybe have some more celery for dessert.


Voir la vidéo: #bouillon #crevettes Bouillon de crevettes, recette mexicaine